A la une On a couru avec les Voméro 13

On a couru avec les Voméro 13

Nike a sorti en fin d’année la nouvelle édition de l’une de ses chaussures de running les plus emblématiques : les Nike Air Zoom Vomero 13.

test nike voméro 13

Justine et Olivier, deux coureurs du team Terre de Running Lyon ont pu testé ce modèle phare qui ne cesse de se perfectionner dans le but de convenir au plus grand nombre, du coureur débutant au confirmé. N’ayant jamais couru avec des chaussures Nike, nos deux testeurs, également coureurs réguliers et compétiteurs nous livrent leurs retours après quelques semaines de tests.

Premières impressions :

  • Olivier : La première impression visuelle est bonne. L‘esthétique de la chaussure est très réussie, tant au niveau du mesh, que du coloris. A l’avant, sur le coup de pied, le mesh est respirant, on retrouve des petits trous pour favoriser l’aération et mieux évacuer la transpiration. La constitution de la semelle laisse penser qu’elle présentera une bonne adhérence sur terrain mouillé. Deux petits éléments réfléchissants ont été placés à l’arrière de la chaussure de part et d’autre du talon. Astucieux pour ceux qui courent de nuit !
    Par ailleurs, la chaussure pèse 312g en pointure 44.5 ce qui est une bonne surprise pour un modèle entraînement, et comparé à des chaussures d’autres marques aux caractéristiques similaires qui approchent souvent les 330g
nike voméro 13
  • Justine : L’esthétique de la chaussure est soigné dans un style sobre et épuré : subtil dégradé de gris pour le modèle «Charbon clair» que j’ai pu choisir. L’empeigne est constituée d’un mesh tissé respirable et la chaussure renforcée à l’arrière du pied suggère le « maintien exceptionnel » du modèle évoqué  par le célèbre équipementier. À l’essayage, aucune gêne ressentie : la chaussure est confortable, le pied est parfaitement maintenu et bien ajusté, on se sent comme des chaussons dans les Vomero !
image_6483441

Les Voméro sur le terrain

  • Justine : Lors de mes premières foulées, j’ai essayé de concentrer mes observations sur l’amorti et le dynamisme de la chaussure. En effet, je suis curieuse de connaître l’effet de la technologie Nike Zoom Air composant la semelle qui combine coussins d’air pressurisés et fibres internes. Le but ? Garantir un amorti performant reprenant rapidement sa forme initiale pour une réactivité accrue et donc un dynamisme conséquent. Habituée à courir avec des chaussures ayant un drop moins élevé (drop de 6mm), je me demande aussi quelles seront mes sensations avec ce modèle au pied (drop de 10mm pour les Vomero 13).
    Conquise lors de ma première sortie effectuée sur chemins en sous-bois qui n’a fait que confirmer le confort du chausson, j’ai continué à tester les Vomero dans des conditions variées : route, sentiers, trails urbains avec des conditions météorologiques parfaites ou, au contraire, quelque peu humides.
voméro 13 femme
  • Olivier : Lorsqu’on l’enfile, la chaussure présente un confort particulièrement excellent. On s’y sent comme dans des chaussons. La languette assez épaisse favorise le confort au niveau du coup de pied sans pour autant altérer l’efficacité du système de laçage. Les lacets sont maintenus par le système de câbles « Flywire ». Pas de couture susceptible de gêner !
    Les premières foulées sont plutôt agréables. Bien que la chaussure soit destinée aux coureurs lourds ou aux séances plutôt courues en endurance, on n’a pas l’impression d’avoir un amorti « mou » comme sur certains modèles. Le pied ne s’enfonce pas à l’appui. Le dynamisme reste tout à fait correct pour un modèle de ce genre, même si ce n’est pas non plus son atout numéro 1. Elle présente un bon niveau de stabilité.

Verdict et retours + /- :

  • Olivier :
    La chaussure présente une certaine forme de rigidité, « ça tape » un peu à l’appui. Ce qui est aussi lié à la caractéristique de ma foulée. Mais sur les footings courus à faible intensité, ou sur les sorties longues, aucun souci particulier à noter.
    Les + :  La chaussure reste confortable, pas de frottements, pas d’ampoules, le grip est plutôt bon, même sur un macadam mouillé, et la chaussure remplit bien son rôle protecteur. Pas de soucis de courbatures anormales ou de tensions musculo-tendineuses.
    Le – : Sur des séries courtes sur piste (type VMA) elle manque tout de même de dynamisme, ce qui est logique car elle n’est pas destinée à ce type d’entraînement, et ce n’est pas sa caractéristique première.
test nike voméro 13
  • Justine : Les 3 points forts que je retiens :

– J’ai vraiment trouvé ces chaussures agréables à porter. Habituellement j’ai toujours besoin d’un petit temps d’adaptation pour me sentir bien dans une paire de running, cela étant dû à une sensibilité accrue due à une cicatrice sur l’un de mes pieds. Aucun problème avec les Voméro ! J’avais l’impression d’avoir déjà porté ce modèle, j’ai été à l’aise instantanément. Ce confort justifie donc en effet le fait que ce modèle puisse être  destiné aux moyennes et longues distances.

Les chocs sont plutôt bien absorbés : en cas d’instabilité, le pied est bien maintenu et les foulées sont assurées. L’amorti joue bien son rôle sans que « l’effet rebond » soit trop prononcé, on garde tout de même une bonne perception du terrain sur lequel on évolue.

L’accroche au sol : l’une des nouveautés de la nouvelle Vomero réside dans le système YCO Lite sur la semelle extérieure. Plus légère et plus résistante face à l’usure que le matériau utilisé sur les anciens modèles, j’ai clairement pu évaluer positivement la fiabilité du grip. Pour avoir couru sous la pluie dans des escaliers ou en empruntant des sentiers légèrement boueux, je dois dire que l’adhérence est l’un des points forts de la Voméro; pas une fois je n’ai glissé en les portant !

Bémol : Bien qu’elles soient confortables, j’ai malheureusement trouvé ces chaussures assez rigides occasionnant des foulées plus lourdes qu’à mon habitude lors de mes entraînements. J’ai notamment ressenti ce manque de souplesse en courant sur route, lors d’une course de plus de 20km avec dénivelé. Mes foulées manquaient de dynamisme sur la fin, là où j’aurais au contraire préféré ressentir une certaine fluidité grâce au retour d’énergie engendré par les Vomero.

on a couru avec les voméro 13

En résumé :

Chaussures idéales pour les aux coureurs recherchant principalement du confort et de la stabilité lors de leurs entraînements. La NIKE AIR ZOOM VOMERO remplit parfaitement sa mission d’accompagner les coureurs sur leurs sorties en endurance, leurs sorties longues, voir leur marathon pour les coureurs de plus de 70kg ou les coureurs partant pour plus de 3h30 d’effort, à la recherche de confort et de protection.

Mais bien que destinée à ce type de coureur, et bien que le drop soit important, elle présente tout de même ratio poids/dynamisme surprenant, qui permettra aussi à des coureurs plus légers ou plus rapides de trouver une bonne chaussure pour les footings, sorties longues voire certaines séances au seuil.

A vous d’essayer !

Les Nike Voméro 13 sont disponibles dans les magasins Terre de Running et sur en ligne : www.terrederunning.com

 

Merci à Justine des Trois nénettes en baskets et Olivier – Urban Challenge Lyon

#Femme #Homme

à lire aussi...

#Femme #Homme

De nouvelles marques à découvrir dans les magasins Terre de Running

Toujours en quête de nouveaux produits et d’innovation pour mieux satisfaire les coureurs du débutant au confirmé, les magasins Terre de Running vous proposent de...

#Femme #Homme #Route

Conseils marathon : 3 éléments clés à ne pas négliger

Attirant chaque année plusieurs centaines de milliers de coureurs, les grands marathons de printemps (Paris, Londres, Rotterdam, Boston, Rome ou encore plus régionalement...