A la une Casque AfterShokz Aeropex, testé par Kévin !

Casque AfterShokz Aeropex, testé par Kévin !

Casque AferShokz Aeropex

Aftershokz est la marque qui révolutionne l’écoute de la musique pendant son activité sportive préférée. Un casque testé par Kévin, ancien responsable du magasin TDR Décines et nouvel animateur réseau du Groupement.

Une technologie innovante

Dotée de la technologie à conduction osseuse, on se demande à première vue comment ce casque peut fonctionner sans entrer dans les oreilles comme les autres produits.

Je connaissais le Trekz air que j’ai utilisé pendant 3 ans, je voulais tester l’Aeropex, annoncé comme plus léger, avec plus d’autonomie et plus résistant à l’eau.

Un packaging soigné

L’emballage est soigné et on ouvre une belle boite avec le produit bien disposé. Il est fourni avec le casque, une ceinture permettant de porter un smartphone et ses clés, ce qui est assez pratique.

En découvrant le produit, je suis intrigué par sa forme plutôt moderne et esthétique, son poids plutôt très léger et je me demande s’il va bien tenir sur ma tête. Le premier test que je réalise est de l’installer autour de ma tête et de sauter plusieurs fois avec pour voir si le produit tient sur la tête. Rien à dire !

Comme le produit est fourni avec de la batterie, j’allume le produit facilement en appuyant quelques secondes sur un des boutons du casque et une voix m’accueille en anglais et me donne le niveau de batterie, ce qui est vraiment bien en comparaison au modèle Air.

Pour le coupler avec mon smartphone (système Android), je reste appuyé sur le même bouton que le démarrage et le couplage se fait facilement, la voix annonce que je suis connecté.

Je fais un test d’écoute de musique avec l’application Spotify et cela fonctionne très bien, la restitution des basses s’est même améliorée par rapport au modèle Air, essayé auparavant.

Ensuite, je fais aussi un essai téléphonique, le résultat est très bon, on entend bien son interlocuteur et lui aussi, le micro filtre bien les bruits extérieurs.

Première condition d’utilisation : course à pied

J’ai testé le produit sur une sortie longue pour accompagner mon effort avec de la musique. Mon smartphone est situé dans ma ceinture de portage (au niveau de la taille) et cela fonctionne très bien. Ce qui est toujours bluffant avec les produits Aftershokz, c’est le sentiment de confort – on ne sent quasiment pas le produit – et le sentiment de sécurité – on entend tout ce qui se passe autour de nous en écoutant de la musique.

Effectivement, on entend les voitures, les vélos, les piétons… tout en entendant la musique. Contrairement aux casques ou oreillettes intra-auriculaires (qui rentrent dans l’oreille) où nous sommes coupés du son extérieur et ce qui peut être dangereux surtout dans un environnement urbain.

On peut même mettre pause facilement en appuyant simplement sur un bouton accessible sur le côté gauche et reprendre la lecture de la musique en appuyant de nouveau sur ce bouton. Pratique si on croise une connaissance sur le parcours.

Deuxième condition d’utilisation : Vélo de route

Cette fois-ci, j’ai testé en faisant du vélo de route. Aucun problème pour le casque de protection de la tête en vélo puisque le casque Aeropex passe en dessous. Pour les lunettes, il peut y avoir un inconfort avec la superposition du casque et des lunettes.

Quel plaisir de rouler à travers champs avec de la musique en fond sonore tout en entendant le passage des voitures à côté de soi, ce qui est rassurant. L’autonomie de 8h en mode musique permet de faire des sorties d’une bonne longueur.

Troisième condition d’utilisation : Trail sous la pluie

Lors d’une journée pluvieuse, je suis allé courir avec le casque Aeropex pour tester l’argument du produit sur sa résistance à l’eau. Cette fois, je suis parti sur une sortie trail avec du terrain accidenté et gras. Là aussi, un résultat impeccable, le produit ne bouge pas, même en faisant des sauts dans les descentes. Normalement en nature, je ne cours pas avec de la musique mais cette fois je voulais le tester en conditions plus difficiles.

Paradoxalement, j’ai dû mettre mon smartphone dans une pochette imperméable (bonne astuce : sac de congélation) car lui n’est pas résistant à l’humidité.

Quatrième condition d’utilisation : Au bureau

Le moment où je me serre le plus du produit c’est au bureau pour passer mes appels en main libre. Il faut dire que je passe quand même plus de temps à travailler qu’à faire du sport. Le casque se fait oublier autour de la tête par sa légèreté et son ajustement. Cela permet d’entendre mes collègues, d’entendre mon interlocuteur et d’avoir les mains libres.

Autre point fort du produit : son temps de recharge qui est uniquement de 2h. Ce qui est dommageable, c’est le nouveau format (magnétique) du chargeur qui est propre au produit. Sur le précédemment modèle (Air), c’était un micro-usb, ce qui permet de charger avec d’autres chargeurs en cas d’oubli.

Ce problème est anticipé par Aftershokz en fournissant deux chargeurs magnétiques au cas où on en perd un.

Verdict

En résumé, je suis très content de ce casque et je le recommande pour les sportifs qui écoutent de la musique pendant leur sport. En plus d’être léger et bien ergonomique, le fait d’entendre l’environnement autour est rassurant. 

Venez découvrir le casque Aeropex dans votre magasin Terre de Running et sur votre site internet.

à lire aussi...

Brooks Cascadia 16 : Le test par Axelle !

Présentation de la chaussure Brooks Cascadia 16,...